Outils pour utilisateurs

Outils du site


bases:jamma

Le JAMMA (ou norme JAMMA)


En arcade, on appelle Jamma le connecteur présent dans les bornes d'arcades du milieu des années 80 au milieu des années 90.

En gros ceci :


L'histoire du JAMMA


JAMMA est l'acronyme de la Japan Amusement Machinery Manufacturers Association, une structure mise en place par de nombreux éditeurs du monde de l'arcade au milieu des années 80. Avant cette période, chaque éditeur de jeux fabriquait son propre hardware avec une connectique propriétaire. Schématiquement, à cette époque, il n'y avait donc que des bornes dédiées à un seul éditeur, voir même à un seul jeu, vu que le câblage était adapté au titre pour lequel la borne était destinée. Il était donc impossible de changer de jeu ou de système de jeu dans une borne donnée.

Pour des raisons évidentes de logistique, de réduction des coûts de production et d'exploitation (un exploitant devait changer de borne à chaque fois qu'il voulait changer de jeu, un éditeur devait produire une nouvelle borne à chaque nouveauté), les différents acteurs de l'arcade japonaise se regroupèrent en une association pour établir un standard de connectique qui se devait d'être universel et opérationnel pour la totalité des éditeurs. C'est donc en 1985 que le standard JAMMA fut introduit et permit l'interopérabilité des systèmes de jeux et des bornes.

Cette standardisation a permis aux sociétés japonaises d'inonder la planète de leurs produits et ainsi de prospérer, le JAMMA devenant LA norme. Bien que désignant à l'origine l'association, on emploie aujourd'hui ce terme principalement pour parler du connecteur développé par ce groupe de constructeurs.

La norme JAMMA fut utilisée jusqu'en 1996 et peu à peu remplacée par le standard JVS, une nouvelle connectique plus adaptée aux systèmes 31kHz qui commençaient à prendre le pas.


La connectique JAMMA


Le connecteur JAMMA est un connecteur doté de 56 broches (deux rangées de 28 broches), également appelé peigne JAMMA. Le principe consiste à enficher deux pièces l'une dans l'autre. Le connecteur femelle est le plus souvent de couleur bleu, caractéristique du JAMMA. Le connecteur mâle est quant à lui intégré, soit à la PCB du jeu, soit sur le système de jeu, soit sur un link JAMMA.

Techniquement, le standard définit les connexions pour tout ce qui constitue une borne :

- L'alimentation électrique
- Le signal vidéo (RGBS)
- Le signal sonore (uniquement en mono)
- Le monnayeur et le compteur de crédit
- Les contrôles (haut, bas, gauche, droite) avec 3 boutons et le Start pour 2 joueurs

Certaines autres connectiques ont été développées sur le modèle du JAMMA, mais comportant des fonctionnalités supplémentaires (plus de boutons de contrôles par exemple). En outre, le JAMMA connu une évolution appelée JAMMA+ dont l'intérêt principal est de pouvoir connecter jusqu'à 5 boutons par joueur (X2).


Le Pinout du JAMMA


Voici les pinout de la norme JAMMA et JAMMA+ (merci au Wiki Aussie Arcade pour le screen):


Complément au pinout :


Toutes les entrées doivent être reliées à une masse pour fonctionner.

Le pin 7/H ne possède aucune entrée car il sert de détrompeur pour éviter de brancher les peignes à l'envers. Une pièce en plastique, qui rejoint l'entaille présente sur les PCBs ou systèmes de jeux, est généralement placé sur le peigne femelle pour éviter toute erreur.

Les pins “8” et “J” (Coin Counter 1 et 2) sont des pins de sortie (outputs). Ils sont reliés au compteur de crédit mécanique (Coin Meter) qui comptabilise chaque pièce insérée dans la borne.

Les pins “9” et “K” (Coin Lockout) sont aussi des outputs. Ils ne servent que pour quelques jeux qui utilisent un système de “verrouillage de crédit” via un mécanisme normalement présent sur la coin door qui valide ou non certaines pièces.

Le pin “R” est un Service\Coin Switch qui permet de mettre un crédit dans le jeu, sans augmenter le compteur du Coin Meter.

Le pin “15” est un Test Switch qui active le Test Mode de la PCB ou du sytème de jeu, si bien sur le matériel en question le supporte via le Jamma.

Le pin “S” est un Tilt Switch. Comme le Flipper, certaines bornes et jeux possèdent un capteur qui, si la borne est frappée ou trop violemment manipulée, coupe automatiquement ou reset le jeu.

Les pins “16” et “T” (Coin Switch 1 et 2) sont des inputs. Quand une pièce est insérée, une impulsion électrique est envoyée dans ce pin, ce qui crédite le jeu.

Les pins “10/L”, correspondant aux enceintes, sortent du mono, ne nécessitent donc aucun ampli externe, et sont directement reliés aux enceintes.

Les pins “11/M” (Audio +/-) sont pour des sorties pré-amplifiées et ne sont que rarement utilisées.

bases/jamma.txt · Dernière modification: 2016/08/04 18:19 par heavy